COURTIER EN ASSURANCE : COMMENT LE CHOISIR ?

Les entreprises et les particuliers ont besoin de contracter un minimum d’assurances même pour  la voiture ou les responsabilités civiles.  Le courtier en assurance est une solution !

Rôles d’un courtier en assurance

Optimiser les chances de son client à mettre la main sur la meilleure offre en assurance proposée sur le marché est le rôle principal d’un courtier en assurance. Il identifie à la place du client les risques spécifiques à couvrir et puis fait en sorte qu’assuré et assureur soit en relation. Il négocie le contrat qui nécessite toujours un montage juridique et financier complexe et utilise de nombreuses solutions tels qu’un comparateur d’assurance voiture ici afin d’optimiser et de comprendre le marché concurrentiel. Il optimise sa recherche par de nombreuses solutions de comparaisons d’assurance afin de trouver la solution idéale pour son client. Mandataire de son client, il s’occupe de la souscription du client et du suivi de son dossier, véritable gain de temps et d’argent. Une consultation, un devis gratuit ou bien un dossier comparatif concernant sa prestation sont mis à la disposition du client. Le grand avantage est que le courtier en assurance est payé par la compagnie d’assurance après décision de souscription. Cependant, après souscription, il se charge encore de défendre les intérêts du client. S’il trouve une autre offre plus avantageuse sur le marché, il aide son client à fournir une aide à la résiliation.

Comment choisir son courtier en assurance ?

Les questions à poser sont nombreuses avant de choisir son courtier en assurance. La première question à poser concerne les signes fondamentaux qui poussent à le choisir. Ainsi, il faut se renseigner sur l’exclusivité d’assurance et du contrat, son assurance « responsabilité civile professionnelle »  dans le territoire européen avec une garantie minimum de 1,5 million d’euros par sinistre. Sa garantie financière minimum aussi doit être fixée à 115 000 € et il doit  disposer d’une immatriculation de tout registre des intermédiaires en assurance. La deuxième question à poser s’intéresse à la spécialité du courtier car il faut s’adresser à un professionnel passionné par votre projet. La troisième question concerne le tarif, si ses frais de dossier sont taxés et ainsi de suite.  La dernière question concerne le service proposant, si en ligne ou non.